KDevelop4/Trucs et astuces

This page is a translated version of the page KDevelop4/TipsAndTricks and the translation is 100% complete.
Other languages:
Deutsch • ‎English • ‎dansk • ‎français • ‎українська

Trucs Et Astuces

Complétion de code

Alors que vous avez la complétion automatique de code, en faire la demande manuellement est souvent une très bonne idée. Appuyez sur Ctrl + Space et vous obtiendrez une liste détaillée de complétion de code. Naviguez avec les flèches (Haut/Bas) et appuyez (et laissez appuyer) Alt pour montrer la documentation de l'élement ciblé. Appuyez sur Entrer pour insérer l'élement.

Assistant de type C++

Supposons que vous ayez quelque chose de semblable à ceci:

#include <vector>
void myFunc(const std::vector<int>& v) {

}

Maintenant, vous voulez parcourir le contenu, au lieu d'écrire le type de l'itérateur, écrivez simplement:

  it = vector.begin();

Maintenant, attendez une seconde jusqu'à ce que l'assistant apparaisse au bas de l'éditeur. Appuyez sur Alt + 1 pour exécuter l'assistant et vous vous retrouvez avec:

  std::vector< int >::iterator it = v.begin();

Bien, beaucoup de temps de gagné 🙂. Et cela devrait fonctionner avec la plupart/toutes des expressions, dès que le côté droit peut être évalué, vous devriez obtenir un assistant qui ajoute le type correct sur ​​le côté gauche.

Assistant de signature C++

Exemple de code:

class foo {
  int bar();
};

int foo::bar()
{
}

Maintenant essayez les choses suivantes et après chaque étape attendez un peu et appliquez l'assistant qui apparaît en bas de l"éditeur avec Alt + 1:

  1. ajoutez un paramètre, ex: int foo soit à la signature de la définition ou de la déclaration.
  2. faites une signature const
  3. changez le type de paramètre
  4. retirez le paramètre

De nouveau, un gain de temps très pratique!

Assistant de déclaration C++ absente

Exemple de code :

class foo {
  int bar();
};

foo::bar()
{
}

Maintenant écrivez ceci dans l'implementation de la barre :

  myVar = 1;

Vous devriez obtenir un assistant qui vous propose trois options :

  1. déclarer en local int myVar (voir l'assistant de type ci-dessus)
  2. déclarer public int myVar, ce qui ajoute la déclaration dans le corps de la classe
  3. déclarer private int myVar, pareil que ci-dessus mais dans la section privée.

Ceci fonctionne même pour les fonctions :

class foo {
};

int main() {
  foo f;

}

Maintenant écrivez ceci en-dessous foo f;:

  f.someFunction(1, true, "asdf");

L'assistant vous offre maintenant de déclarer cette fonction, avec laquelle vous terminerez :

class foo {
public:
  void someFunction( int arg1, bool arg2, const char* arg3 );
};

Sympa 🙂.


Aide pour la surcharge

Code d'exemple :

class A {
public:
  virtual A* foo(int something){}
};
class B : public A {

};

Dans le corps de la classe B pressez les touches Ctrl + Space pour réaliser la complétion du code. Vous devriez remarquer un élément pour surcharger foo(int quelquechose);. Puis exécutez le avec Entrée et vous devriez obtenir :

class B : public A {
public:
  virtual A* foo(int something);
};

Sympa 🙂.

Aide pour l'implémentation

Continuez là où nous nous sommes arrêté dans l' aide sur la surcharge :

class B : public A {
public:
  virtual A* foo(int something);
};

Amenez votre curseur sous le contexte de la classe, appelez la complétion de code avec Ctrl + Espace, vous devriez apercevoir un élément à implémenter B::foo(int quelque chose);. Exécutez le avec Entrée et vous devriez obtenir :

A* B::foo(int something)
{
  A::foo(something);
}

Génial 🙂.

Ouverture rapide

Ouverture rapide est probablement l'une des fonctions de KDevelop qui améliore la productivité :

  • Ouverture rapide des fichiers

Si vous faites Ctrl + Alt + O suivi d'un chemin partiel et pressez Entrée , alors le fichier sélectionné s'ouvre. La recherche est séparée par les caractères slash avant ('/') , c'est à dire que vous pouvez écrire ceci: /a/.cpp et la liste n'affichera que des chemins qui ont un répertoire commençant par a et des fichiers qui se terminent par .cpp. Essayez !

  • Ouverture rapide des classes

Ctrl + Alt + C et entrez (les parties) de l'identificateur de classe utilisé, pressez Retour et sautez à la déclaration de cette classe.

Assurez-vous aussi de voir les autres fonctions avancées présentes dans Quick Open.

Plan

Pareil que pour l'ouverture rapide, en pressant Ctrl + Alt + N vous aurez un plan du document courant avec la possibilité de rechercher un identifiant et d'aller rapidement à sa déclaration.

Exploration du contexte

Survolez à l'aide de la souris l'utilisation, la déclaration ou la définition et vous obtiendrez une fenêtre contenant les informations. Vous pouvez aussi placer votre curseur et presser le bouton Alt (en le maintenant) pour afficher cette fenêtre sans utiliser la souris. Utilisez les flèches pour naviguer entre les liens dans la fenêtre, utilisez Entrée pour vous rendre à la destination d'un lien.

Lorsque vous êtes dans un cas d'utilisation, pressez Meta + Flèche gauche ou Meta + Flèche droite pour sauter à l'utilisation précédente/suivante. Pressez Ctrl + . ou Ctrl + , pour aller à la déclaration ou à la définition du symbole sous le curseur. Vous pouvez également cliquer sur un symbole avec le bouton Ctrl enfoncé et obtenir le même résultat.

Essayez aussi le menu Navigation et ses différents raccourcis. L'exploration du contexte est merveilleuse !

Comment travailler avec les autotools: automake, autoconf et libtool

KDevelop 4 ne suppporte pas bien les autotools. Je suggère d'utiliser Konsole pour exécuter les scripts de configuration pour la construction du makefile. Le support de la personnalisation des makefile fonctionne bien. Je suggère d'utiliser un répertoire de compilation séparé (disons project/build).

Après que les fichiers makefile utilisateur aient été construits (disons dans le répertoire build ) vous pouvez les ajouter à la liste du build en cliquant sur le bouton Icon-list-add.png dans le coin inférieur gauche Sélectionner un projet en sélectionnant le répertoire de build. Ceci fait que vous exécutez la commande make lorsque vous pressez Build. On peut aussi lancer directement disons make install sur un répertoire spécifique en cliquant-droit sur le répertoire et en choisissant make install. Ceci est bien si vous avez beaucoup de projets dans votre espace de travail.

Libtool crée aussi des problèmes si vous essayez de déboguer des applications dont l'édition de liens a été faite avec libtool: le programme que vous voyez par exemple src/bin/program n'est pas l'exécutable, mais un script qui gère les bibliothèques.

Le problème est résolu simplement dans la console en lançant

libtool --mode=execute <dst_binary> 

mais au moins le KDevelop4 actuel ne fonctionne pas bien (pas du tout) avec d'autres consoles que celle par défaut. J'ai eu des problèmes en utilisant le binaire réel (trouvé habituellement à partir de src/bin/.libs/<exec>) qui pourrait utiliser de mauvaises bibliothèques, donc faites make install avant chaque exécution.

Documentation des classes KDE

En utilisant le module externe Qt Documentation vous pourvez intégrer la documentation KDE avec celle de Qt. Ouvrez dans votre navigateur la page manuel de référence de l'API KDE et téléchargez le fichier .qch voulu (pas tous les modules en proposent un). Puis configurez le module externe Qt Documentation en ajoutant les fichiers rapatriés. C'est tout! A chaque fois que vous survolez une classe KDE vous pouvez voir un lien Afficher la documentation de KFooClass qui pointe sur la documentation de KFooClass. Essayez le !


This page was last edited on 30 July 2018, at 13:26. Content is available under Creative Commons License SA 4.0 unless otherwise noted.